Le rapport entre le corps humain et les nouvelles technologies, quelles applications et quelles limites ?

11 mai 2017 Paul GARCIA-PELAYO et Yohan LAMERAND

Dans ce mémoire de fin d’étude, nous allons essayer de prendre du recul et
d’étudier le rapport étroit qu’il existe entre les technologies que nous consommons,
ou que nous consommerons, de notre Corps et de la façon dont celui peut être
augmenté par ces dernières.
Pour introduire notre sujet, nous établirons une définition de l’Homme à partir de
laquelle nous nous appuierons pour établir notre reflexion.
Dans un premier temps nous rentrerons dans le sujet en faisant l’état des lieux des
technologies modifiants directement notre rapport avec notre corps, nous verrons
différents types de domaines existants (modification internes ou externe au corps
humain) comme celui des prothèses ou des nanotechnologies.
Ensuite nous verrons ensemble les différentes barrières qui pourraient entraver cette
recherche de l’amélioration de soi en étudiant les mouvements existants autour de
cette question comme celui des Transhumantes, des bioconservateurs et des
bioéthiciens. et de leur valeurs. Nous nous tournerons ensuite vers des limites plus
techniques en étudiant le cas des NBIC.
Pour finir nous réfléchirons aux risques que peuvent comporter ces différentes
technologies une fois appliquées à notre corps autant physiquement que
sociologiquement.
Nous conclurons sur un avis personnel sur la question de l’amélioration humaine.
In the Essay, we will take a step back and try to highlight the relation between the
technologies we use today or will use tomorrow, our own body and the modifications
these technologies can have on it.
As an introduction, we will make our own definition of the Human Self from which we
will base our reflexion.
For the first part, we will study the actual market of these changing-form technologies
by reviewing some of their fields of application like the robot-like exoskeleton or
nanotechnologies.
After that, we will see what kind of limits can make it harder, or not, the acceptance
of the Human body modification. We will see different way of thinking like the
Transhumanism bioconservatism or the bioethics. We will also talk about the limits
sciences can reach with the example of the NBICs.
To end our reflexion, I will try to point what risk the technologies can create once in
conjunction with our body, psychologically, physically And physically.
For the conclusion, I will share my point of view about the question of Human
enhancement.





Email this to someoneShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterPrint this page